Fête Nationale du 14 juillet 2020 [pt]

Allocution du consul général de France à São Paulo

Allocution du consul général de France à São Paulo

Mes chers compatriotes et amis de la France


à São Paulo, 


dans le Paraná, 


dans le Santa Catarina, 


dans le Mato Grosso du Sud 


et le Rio Grande du Sud,

C’est un 14 juillet inédit, sans précédent, que nous célébrons aujourd’hui. Pour la première fois depuis la deuxième guerre mondiale, Français et francophiles se trouvent dans l’impossibilité de célébrer ensemble ces valeurs universelles qu’ils ont en partage, de liberté, d’égalité et de fraternité.

La France, nous le savons, se relève progressivement de l’épidémie que le monde affronte encore aujourd’hui. Notre pays n’est pas pour autant sorti de cette crise. Les regards se tournent désormais vers les Amériques, et nos pensées doivent d’abord aller aux millions de Brésiliens frappés par la maladie ou ses conséquences, sanitaires, économiques, sociales, pour tout dire humaines. La France, en voisine et en amie du Brésil, se tient à ses côtés dans cette tragédie cruelle qui partout révèle les faiblesses mais aussi les forces des peuples qu’elle touche. La résilience des Brésiliens, nous le savons, sera un atout pour la surmonter.

Pendant cette épreuve, notre pays s’est montré uni et solidaire. Il a su se regrouper autour de nos personnel soignants et de tous ceux qui se sont engagés, comme nos militaires de l’opération « résilience », comme les agents du réseau consulaire, au service du bien commun, démontrant si c’était toutefois nécessaire la valeur d’un service public efficient et accessible à tous. La France a répondu présent auprès des Français de l’étranger qui sont eux aussi touchés, partout sur la planète, par la pandémie. Des dispositifs de suivi médical et d’appui social sans égal ont été mis en place pour accompagner les plus vulnérables d’entre nous. Je veux aussi rendre hommage aux équipes de nos écoles, par exemple au Lycée Pasteur de São Paulo, qui ont su s’adapter à la crise en proposant un dispositif d’enseignement à distance au service de nos enfants.

Notre pays s’engage dans une reconstruction économique, écologique et sociale, pour soutenir nos entreprises et nos emplois ; pour réconcilier production et climat ; pour revaloriser nos personnels soignants, par le biais d’un investissement massif en direction de la jeunesse par l’instruction, la formation et l’emploi.

Le Président de la République a manifesté le souhait que nous retrouvions la maîtrise de notre destin collectif, qu’il soit local, national ou européen, et de notre souveraineté dans une France unie autour des valeurs de la République qui la font rayonner au Brésil comme dans le reste du monde.

Mes chers compatriotes,

Notre dispositif se renouvelle et la France est représentée depuis quelques semaines par une nouvelle ambassadrice, Mme Brigitte Collet. Pour ma part, c’est aujourd’hui la dernière fois que je m’adresse à vous en tant que Consul général à l’occasion d’un 14 juillet. Ces quatre dernières années j’ai traversé avec vous les épreuves que le Brésil a subies, le Brésil : ce pays pour lequel les Français ont une affection si particulière. C’est un motif de fierté d’avoir mené des projets comme celui du Grand Lycée Pasteur, d’avoir appuyé le développement de notre présence économique et culturelle dans un pays où la présence française compte tant, d’avoir eu la chance exaltante de promouvoir l’image de la France – et parfois de la défendre - par beau comme par mauvais temps.

Je veux vous dire ma confiance dans la poursuite du développement de notre présence culturelle et économique auprès des brésiliens, peuple avec lequel nous entretenons une amitié solide. Lorsque viendra bientôt le bout du tunnel, nous nous relèverons avec eux, à leur côté, pour poursuivre le chemin entamé il y a près de deux siècles vers l’ordre et le progrès.

Muito obrigado a todos,

Vive l’amitié franco-brésilienne !

Vive la République !

Vive la France !

publié le 14/07/2020

haut de la page