Lancement de ’Bergson post-colonial’ de Souleymane Bachir Diagne à SP [pt]

Soutenu par l’Institut Français du Brésil et le consulat de France à São Paulo, Souleymane Bachir Diagne, grand philosophe et l’un des penseurs africains les plus importants, était à São Paulo le 19 et 20 août pour le lancement de son livre "Bergson postcolonial : l’élan vital dans la pensée de Léopold Sédar Senghor et de Mohamed Iqbal".

Le 19 août, l’écrivain était à la librairie Taperá Taperá (centre-ville) où il a présenté les points importants de son œuvre en présence de la professeure Silene Torres Marques, de l’Université fédérale de Sao Carlos.

JPEG
JPEG
JPEG
JPEG

Le 20 août, Souleymane Bachir Diagne était présent lors d’un débat à l’Université fédérale de Sao Paulo - campus Guarulhos.

JPEG
JPEG

Bio

Né à Saint-Louis au Sénégal en 1955, Souleymane Bachir Diagne est professeur de philosophie à l’Université Columbia de New-York depuis 2008, dont il dirige l’Institut d’Études Africaines. Diplômé en philosophie et en mathématiques (formation à l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm et à l’Université de Paris IV-Sorbonne à Paris), il est considéré comme l’un des plus grands penseurs africains contemporains.

En 2004, l’hebdomadaire Nouvel Observateur le retient parmi les « 25 grands penseurs du monde entier » et l’hebdomadaire Jeune Afrique en 2007 parmi les « 100 personnalités qui font l’Afrique ».

Avant New York, il a enseigné vingt ans la philosophie à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar au Sénégal, puis huit ans à l’Université Northwestern à Chicago. Ses recherches et ses enseignements portent sur l’histoire de la logique mathématique, l’histoire de la philosophie, la philosophie de l’Islam et des religions, la traduction, les théories postcoloniales, ainsi que sur les questions de littérature et de philosophie en Afrique.

Il est présent pour la première fois au Brésil à l’occasion de la publication de son premier livre en portugais, Bergson postcolonial. L’élan vital dans la pensée de Senghor et de Mohamed Iqbal, publié cette année par Cultura e Barbárie. Ce livre a été couronné en 2011 en France par le prix Dagnan-Bouveret de l’Académie des sciences morales et politiques, l’année où il a également obtenu le prix Edouard Glissant de l’Université Paris VIII pour l’ensemble de son travail.

Il est également membre du Conseil du Futur de l’UNESCO.

Retrouvez le reportage de RedeTV ! sur le sujet :

PNG

Photos : Vincent Zonca / MEAE

publié le 26/08/2019

haut de la page