Lancement du Laboratoire International Associé « Energie et Environnement »

L’Ambassade de France a participé, le 3 mai 2017, à la cérémonie de lancement du Laboratoire International Associé « Energie et Environnement » du CNRS. Dirigé par le Professeur Nasser Darabiha de CentralSupélec, ce laboratoire regroupe des laboratoires des Ecoles Centrales de Paris (CentraleSupélec/Université Paris 6) et de Lille/Université de Lille, avec des laboratoires de l’UNICAMP et de l’Ecole Polytechnique de l’USP. Ce douzième LIA au Brésil a pour domaines de recherche la transformation de l’énergie, les réseaux et l’environnement, et devrait encore renforcer et enrichir les collaborations existantes entre nos deux pays.

PNG

Construite à partir des forts liens qui unissent les Ecoles Centrales et les Universités brésiliennes aussi bien en pédagogie qu’en recherche, la création de ce laboratoire international répond à une problématique essentielle : explorer les énergies renouvelables tout en préservant l’environnement pour les générations futures.

L’excellente position du Brésil dans le domaine des biocarburants, notamment de par la production d’éthanol issue de la canne à sucre et sa large utilisation dans le domaine des transports, en font un partenaire incontournable.

Le programme de développement scientifique, axé sur les compétences des équipes associées, est dédié aux sources d’énergie renouvelable, notamment à leur production, leur consommation, leurs impacts environnementaux, leur intégration dans des réseaux et leurs interactions avec les autres sources d’énergie. Avec chacun leur expertise en recherche en transformation de l’énergie, en réseaux électriques et en environnement, les différentes équipes vont relever le défi commun par des approches multi-physiques et multi-échelles en vue d’améliorer les rendements énergétiques, optimiser la distribution et réduire les émissions de polluants.

Le fort engagement des agences de soutien à la recherche comme la CAPES (Ministère de l’Education), la FINEP (Ministère de la Science, de la Technologie et de l’Innovation), la FAPESP (Secrétariat de l’Action Economique de l’Etat de São Paulo) ou le programme français COFECUB, sur les projets déjà en cours, montre bien l’intérêt qu’il y a à passer à la vitesse supérieure en constituant ce Laboratoire International Associé, suivant en cela la vision qu’ont nos deux pays de leur collaboration dans ces domaines, d’autant plus que ces thèmes concernent aussi potentiellement un nombre important d’entreprises brésiliennes ou françaises travaillant au Brésil.

Cette mise en commun des capacités de recherche dans les domaines de la transformation de l’énergie, des réseaux et de l’environnement, devrait encore renforcer les collaborations existantes entre nos deux pays et les enrichir.

PNG

publié le 11/05/2017

haut de la page