Visite au Brésil de la Commission des Affaires Etrangères de l’Assemblée Nationale, Mission d’Information "Présence et Intérêts français en Amérique Latine", conduite par M. le Député Alain Neri (9 au 14 mai)

JPEG - 24.9 kb
Réunion à la FIESP

Conduite par le Député Alain Neri, la délégation de la missions parlementaires, composée du Député Jean-Luc Reitzer et de la Députée Marie-Louise Fort ainsi que de M. Alain Delmas, Administrateur de l’Assemblée Nationale, a débuté sa visite officielle au Brésil par un séjour à Sao Paulo les 9 et 10 mai 2011. Après un séjour à Brasilia, la mission s’est rendue à Curitiba les 13 et 14 mai.

Arrivée à Sao Paulo le 9 mai, la délégation a été reçue par le Consul Général de France à Sao Paulo, M. Sylvain Itté avant un entretien au siège de la Fédération des Industries de Sao Paulo (FIESP). Accueillis par les responsables des relations internationales de la FIESP, les députés français ont eu une présentation des activités des industries de Sao Paulo et des relations commerciales actuelles entre le Brésil et la France. Soulignant la volonté de la France de collaborer avec le Brésil via un partenariat impliquant des transferts de technologie, les députés français ont insisté sur le rôle des régions françaises dans le renforcement des échanges commerciaux et industriels avec l’état de Sao Paulo.

L’entretien avec M. Louis Bazire, Président de la Chambre de Commerce France-Brésil (CCFB), a ensuite permis à la Délégation de constater l’intérêt croissant des entreprises françaises pour le marché brésilien. Le Président de la CCFB a notamment confirmé à la Délégation d’élus que les entreprises françaises qui créent un nombre important d’emplois sur place, participent également, via leurs activités au Brésil, à la création de richesses en France.

La délégation a enfin participé à la cérémonie commémorative du 8 mai, organisée au Lycée Pasteur, en présence des anciens combattants français et brésiliens et des représentants des associations françaises.

JPEG - 26.8 kb
Cérémonie du 8 mai au Lycée Pasteur

Le mardi 10 mai, une visite à l’Université de Sao Paulo (USP) ainsi qu’au Cendotec, furent l’occasion de faire le point sur la richesse des relations de coopération universitaire, scientifique et technique entre la France et l’USP. L’université de Sao Paulo, comme l’a rappelé son vice-recteur, reste fortement marquée par la présence française de ses fondateurs, notamment par celle de Claude Lévy Strauss et de Fernand Braudel.

Avant de clôturer leur mission à Sao Paulo par une visite des locaux de l’Alliance Française, les députés ont été reçus par les responsables de la Fédération du Commerce de l’état de Sao Paulo, (la Fecomercio de SP) qui ont insisté sur leur souhait de voir se renforcer les échanges commerciaux entre les entreprises françaises et celles de la Fecomercio en insistant également sur leur volonté de voire les entreprises brésiliennes s’installer et investir à l’étranger, notamment en France.

JPEG - 25.1 kb
Déjeuner à la résidence consulaire

Outre les rencontres et entretiens avec des responsables brésiliens et français des secteurs industriel et commercial, la délégation de députés a pu rencontrer les représentants de la communauté française de Sao Paulo lors du déjeuner offert par le Consul Général à la Résidence. Les élus ont également pu constater l’intérêt que portent certains responsables brésiliens pour la langue et la culture françaises, notamment à travers les échanges conduits en français avec les dirigeants de la FIESP, ainsi qu’avec le Vice-recteur de l’Université de Sao Paulo.

Arrivée à Curirtiba le 13 mai, la délégation s’est principalement consacrée aux échanges économiques et universitaires entre la France et l’Etat du Parana et a rencontré de nombreuses personnalités françaises et brésiliennes responsables dans ces secteurs.

La journée a débuté avec un petit-déjeuner de travail offert par le Centre du commerce international et la fédération des industries de l’Etat du Paraná (CIETEP-FIEP) présidé par M. Rodrigo COSTA DA ROCHA LOURES, Président de la FIEP. Cette séance de travail a permis aux trois parlementaires de répondre aux attentes de leurs interlocuteurs brésiliens sur les opportunités économiques qu’offrent la France pour des entreprises du Parana.

Les parlementaires ont également été reçus par M. Flavio ARNS, Vice Gouverneur et Secrétaire d’Etat de l’Education de l’Etat du Parana en présence de M. Ricardo BARROS du Secrétatiat d’Etat pour l’Industrie et le Commerce. Les échanges ont porté sur le projet de création d’une école bilingue à Curitiba et sur le développement des échanges économiques entre la France et l’Etat du Parana. M. ARNS s’est montré particulièrement convaincant sur le volet économique et a présenté les attraits de l’Etat du Parana (dynamisme économique, qualité de la vie, situation géographique...) pour les entreprises françaises désirant s’implanter au Brésil.

En début d’après midi, la délégation s’est entretenue avec M. Zaki AKEL SOBRINHO, Recteur de l’université Fédérale du Parana (UFPR), et M. Rogério ANDRADE MULINARI, Vice Recteur, en présence de plusieurs professeurs en relations internationales. Les échanges universitaires (étudiants et professeurs), la coopération entre l’UFPR et des universités françaises ainsi que les programmes de bourses scolaires ont été les principaux thèmes évoqués. La coopération décentralisée entre le Parana et la région Rhône-Alpes à permis à la représentation nationale de constater l’importance du rôle des régions françaises dans coopération bilaterale entre la France et le Brésil, notamment dans le domaine des échanges universitaires.

En fin de journée, accueillie à la fédération du commerce du Paraná (Fécomercio-PR) par son président, M. Darci PIANA, la délégation a échangé avec une vingtaine d’entrepreneurs brésiliens sur les relations économiques entre l’Etat du Parana et la France.

Ce déplacement à Curitiba a permis à la mission parlementaire de constater que Sao Paulo n’est pas le seul centre d’intérêt économique et culturel d’envergure au Brésil et que le dynamisme économique, universitaire et culturel de la communauté française pouvait également être très fécond hors des deux grandes agglomérations brésiliennes que sont Sao Paulo et Rio de Janeiro.

publicado em 31/03/2014

início da página